Mal de dos : écouter les signaux de son corps

Publié le par Guylaine

« J’en ai plein le dos ! ». Voilà une expression apte à faire sourire un psychanalyste. 

Plusieurs étapes sont à envisager lorsqu'apparaissent ces douleurs parfois lancinantes, parfois violentes et toujours source de déséquilibre insidieux dans notre vie.

De la lombalgie ponctuelle ou chronique au « burn out » total, le dos peut se révéler un redoutable ennemi du bien être et de l'équilibre. Pour sûr, il ne fait que se venger de la manière dont vous l’avez traité !

Bonne nouvelle ! Vous allez échapper là aux sempiternelles explications sur ce qu’est le dos, ce mal aimé, cet incompris. Il vous suffit de taper « mal de dos » sur n’importe quel moteur de recherche pour apprendre tout ce que vous voulez savoir sur le dos, ribambelle de schémas à l’appui. De l'ergonomie de la chaise de bureau, aux conseils pour bien porter bébé ou pour faire le ménage.

On vous indiquera aussi les différents types de maladie du dos et leur gravité, les professions à consulter pour les examens et les soins, et on ne manquera pas, enfin, de vous préciser que, attention !
 

Le mal de dos est souvent un effet du stress.


Armée de tout cela, vous pourrez commencer à entamer les examens et les éventuels soins associés. Si les examens cliniques restent essentiels, sous-estimer la part du stress dans la cause des symptômes peut se révéler étonnant de conséquence. Si vous consultez pour le dos, regardez donc aussi du côté de votre stress.


L'âne qui refusait d'avancer

En ce qui me concerne, j’ai tiré les conséquences de l’histoire de mon dos, dont j’ai d’abord eu l’impression qu’il me prenait en traître.

Un beau jour, qui plus est au retour de vacances exceptionnellement longues, il a « clashé » net. Comme ça.

Une véritable grève du dos, extrêmement douloureuse, évidemment au plus mauvais moment (rentrée des classes + enfants en bas âge + job à plein temps et beaucoup de travail, etc.). L’âne refusant d’avancer.

Confrontée à ce refus total et définitif de mon dos de faire le moindre mouvement, j’ai dû m’incliner, découvrir les joies d’un arrêt de travail prolongé, des scanners et autres IRM, etc. Et vous savez quoi ? Il m’a fallu plus d’1 an pour me remettre !

J’en ai tiré plusieurs leçons simples :

1) Ecoute ton dos, écoute ton corps. Quand il dit « stop ! », il a forcément déjà envoyé des signaux d’alerte.
Maux de tête, fatigue anormale, voire dépression affichée mais dont on ne tient pas compte parce qu’on a autre chose à faire… Il vaut mieux être à leur écoute. Ça peut éviter une catastrophe de grande ampleur à venir.

2) Ne sous-estime pas les liens entre ton état d’esprit (ton état de stress) et les symptômes physique que tu peux avoir.

3) Prends des mesures d’organisation avant de devoir prendre des mesures physiques ! C'est-à-dire, une fois que tu as entendu des signaux, agis ! Et n’attends pas que cela dégénère.

4) Bois de l'eau. Les articulations en ont besoin. De l'eau, encore de l'eau, mais pas n'importe quelle eau.

Avant les alertes physiques, viennent des petits signaux, du type « je n’ai pas envie de me lever ce matin » ou « ZUT, on est lundi » ; « j’ai encore un rhume, c’est le 10è de cette saison », « je ne supporte plus les cris des enfants », ou « je hurle dès qu’ils font la moindre bêtise, ils sont insupportables ».

Deux règles d’or en la matière : se dégager du temps (si, si, c’est possible, et d’ailleurs, impossible n’est pas français, c’est bien connu) et s’occuper de soi.

J’en ai également reçu, suite à cette instructive expérience, un programme d’une redoutable efficacité pour un bon entretien du dos. Donnés par les kinésithérapeutes pour muscler ce bon vieux dos, ces exercices au sol, pratiqués régulièrement et correctement, sont très efficaces pour

· détendre et muscler le dos (donc l’esprit !),
· assouplir
· muscler la ceinture abdominale.

Tenez-vous prête, on commence les séances au prochain épisode...

En attendant, on peut déjà faire un peu de yoga ou suivre cette vidéo de relaxation :






Pour approfondir :
L'ergonomie de la chaise de bureau, guide pour la prévention des lésions musculo-squelettiques (PDF) 
Les bonnes adresses de Rituels antistress : boîte à outils.

Crédit photo : photo-libre.fr

Publié dans Je suis ZEN

Commenter cet article