Nounous indignes

Publié le par Miss Desperate

Depuis que j'ai changé mon hygiène de vie pour chasser définitivement la fatigue (ça marche !), je ne m'autorise plus qu'une séance de Mac Do par trimestre. Maximum.

Habituellement plutôt fine bouche, j'adore, bizarrement, la nourriture du Mac Do. C'est littéralement un vice depuis un séjour à New York où je suis tombée accro du hot dog du coin de rue, pourtant pas d'une finesse délirante au niveau du goût.

J'ai appris depuis que le junk food contient une substance visant justement à rendre accro nos papilles.

Bref, je me suis autorisée, hier, une séance de Mac Do pour mon déjeuner.

En tant que pro des Mac Do, je repère tout de suite le style de celui dans lequel je rentre, car c'est l'une des spécificité étonnante du Mac Do : sa capacité à s'adapter tel un caméléon au type de clientèle du quartier.

Pour cela, la marque joue sur plusieurs variables : le design du fast food, extérieur et intérieur, les menus, les prix, la communication sur les lieux... C'est assez intéressant à étudier, également au niveau des différents pays.

J'étais donc dans un Mac Do des quartiers bobo – chic, près du 6è arrondissement de Paris. Clientèle de fils à papa, collégiens qui préfèrent le fast food plutôt que la cantine scolaire, etc.

Tranquillement assise devant mon Royal Bacon dégoûlinant de graisse, je vois venir s'installer à côté de moi... 2 nounous avec des plateaux regorgeant de frites et une poussette triple, avec 3 bébés installés.

A vue d'oeil, je donne la cinquante soixantaine aux deux femmes et moins de 18 mois pour l'âge de chaque bébé.

Et voilà que les nounous, sans même faire bouger les enfants de leur poussette, ni même en détacher leur ceinture, s'installent et déballent... 2 menus choisis parmi les plus gras de Mac Do, avec une montagne de frites et des sundaes géants.

Chaque bébé a droit à deux trois frites et un bout du pain du hamburger des nounous. L'un ne semblant pas apprécier cette nourriture se voit obligé de l'avaler. Puis quelques cuillerées de sundae prélevées sur les sundaes des nounous !

Je n'en croyais pas mes yeux et je n'en reviens toujours pas ! Les bébés étaient fortement replets, donc j'imagine qu'ils doivent grignoter un peu tout le temps au cours de la journée.

Inutile de préciser qu'aucune des deux nounous ne parlait et que côté stimulation par les jeux, la parole et les sports, bref, l'éveil, absolument essentiel à cet âge là, est égal à zéro. Le peu de mots prononcés étaient des verbes impératifs : « mange », « bois », allez, avale ».

J'ai hésité à leur tomber dessus, puis me suis abstenue. Cette scène ne me regardait pas. Mais elle m'a mise en colère.

Quand va-t-on prendre des dispositions dans ce pays, pour que les enfants ne soient plus considérés comme des boulets que l'on doit placer coûte que coûte lorsqu'on travaille ?

Vous savez quoi ? Elles m'ont tellement coupé l'appétit que je n'ai pas pu finir mes potatoes dégoulinantes de sauce. Elles ont réussi à me dégoûter du Mac Do pour un sacré bout de temps... Et la question reste la suivante : a-t-on affaire à des nounous indignes ou à des parents indignes ?

Pour celles qui veulent en savoir plus sur ma conception de la garde d'enfants, c'est toujours , , ou .


Mise à jour 2013 : retrouvez de nouveaux posts sur mon blog Rituels antistress 

Les publications de ce blog continuent, vous pouvez le laisser en marque-page ;)

 

 


Crédit photo : photo-libre.fr



Publié dans Nounous et nous

Commenter cet article

pyrausta 26/08/2010 11:23


la convention collective a enfonce des portes ouvertes.elle nous a permis de passer de 11 jours de carence à 8...Yes!! d'avoir des frais d'entretien minimum et a mis en place une façon de se faire
payer...inapplicable quand tu as des cas particuliers genre 49h de travail hebdomadaire...Aucun parent n'acceptera de payer autant et comme c'est la loi de l'offre et de la demande....


Guylaine 02/09/2010 21:24



Bon... Décidément, des progrès restent à faire !



pyrausta 12/08/2010 20:06


je viens sur cet article et je lis avec effarement ce que tu me dis...je suis assistante maternelle depuis 13 ans bientôt et j'ai du emmener" mes" enfants, en accord avec leurs parents, (ils
étaient frere et sœur et plus de 2 ans)2 fois à MAC DO....Quand j'emmène mes petits c'est plutôt dans une pizzeria,ils sont évidemment à table avec moi et on parle,on rit etc...et bien sur ils ont
leur propre repas....soit que j'emporte s'ils sont trop petits (heu...vers 15 mois) soit que je commande (et même parfois,souvent, j'en suis de ma poche car je ne demande pas la difference de prix
entre un repas chez moi et celui au restau...ni evidemment mon propre repas...)
Alors oui il y sans doute des nounous comme tu les decris mais il y en a d'autres....et je ne developpe pas ce que je fais avec eux...
Alors que font les parents?? je suis estomaquee de voir que certains ne sont pas contents du travail de leur assistante maternelle,(parfois à juste titre) enlevent leur enfant de chez elle (normal)
mais ne le signalent pas à la PMI!! Pourquoi? Et meme chose quand les parents sont contents de la leur!! A la fin du contrat aucun ne signale sa satisfaction!!
et là je ne suis pas d'accord! le metier d'assistante maternelle est devalorise par certaines ass mat mais aussi par les parents qui ne font rien pour qu'il le soit!
il y a un sacre travail à effectuer pour que ce soit réellement reconnu (voire sanctionné,recompensé aussi??)et non pas:"elle n'est pas capable de faire quoi que ce soit d'autre".....
qu'on fasse bien ou mal son metier de nounou on est paye pareil (lance pierre) ...dans une entreprise ce n'est pas le cas... quel métier a 8 jours de carence en cas de maladie??? quel métier fait
des heures et des heures (49 heures par semaine pour moi actuellement pour l'une de mes petites...avec mes 2 petites je commence à 7h 15 et je finis à 19h...je gagne le smic....) ,pas de RTT
etc....
mais ce que tu décris aurait mérité d'être dénoncé!


Guylaine 24/08/2010 22:39



Oui, c'est vrai. Pour ce qui concerne l'attitude, elle est évidemment différente selon les personnes (heureusement !). Pour ce qui concerne la situation de travail, il me semblait qu'elle avait
été améliorée par la convention collective. Mais ce qui concernje les gardes d'enfants à domicile ne concerne peut-être pas les assistantes maternelles.



agnès 11/09/2009 10:01

bonjour,
Je suis maman et je débute en tant qu'assistante maternelle. Plusieurs de mes amies aussi. Je tiens à vous rassurer : il y a sûrement des gens dont on se demande comment il est possible qu'elles (il y a des "ils" mais ils restent rares) ont obtenu un agrément, tellement l'obtention du mien était draconien; mais la grande majorité des assistantes maternelles sont beaucoup plus compétentes et maternelles que ces deux-là.

Guylaine 11/09/2009 14:50


Merci pour ce témoignage, ça me rassure !


Choupie 12/10/2008 21:30

Et pourquoi pas un peu de coca dans le bib' !!! Ma puce a un an et je ne me vois pas lui donner de frite à grignotter...elle a mangé son 1er biscuit il y a une semaine (ok elle a apprécié bien plus que la mousseline de courgette maison...) mais quand même, forcer un enfant à avaler de la nourriture même pas bonne pour sa santé, honteux !

Maude 10/10/2008 10:40

Je ne voudrais pas avoir l'air moraliste... Pour mon deuxième enfant, j'ai fait le choix du congé parental, autant pour mon confort personnel que pour le bonheur de ma petite, je n'ai donc de leçon à donner à personne. Mais bon... Depuis que je vis à Paris, mon quotidien passe par les parcs, les épiceries, parfois les boutiques de fringues et je suis effarée par le nombre de nounous qui traînent les bébés comme des paquets. Il n'est pas question de maltraitance : les paquets sont balladés et même nourris mais on ne peut pas dire qu'on favorise les interactions! Une de mes amies s'étonnait de me voir parler à ma fille de six mois "normalement" c'est-à-dire comme à toute personne maîtrisant le langage... Et c'est sans doute ce qui me tient le plus à coeur dans l'éducation des petits : donner les mots comme on donne l'amour, avec toutes les variations, les subtilités possibles.

Guylaine 10/10/2008 12:50


Merci Maude... Je ne te trouve pas moraliste et je me sens moins seule après ton mot... On a beau petre parfaites, parfois (souvent), on doute !


petronille 10/10/2008 10:37

Salut!
Je découvre à l'instant le blog de mes rêves! Du caractère, la pêche, de l'humour. Si j'étais cap, c'est le bog que j'aurais aimé faire!! Suis aussi maman (2 loulous), suis aussi à la bourre, même si je lutte férocement contre la tendance d'être toujours pressée. Par contre, je vis à la campagne après longue tergiversations, je trouve mieux pour les enfants. Du bon air, des chevaux, des vaches, ... bref, vais pas te raconter ma vie (enfin si, c'est déjà fait!! Sorry!!). Trop cool ton blog, c'est un rayon de soleil dans ma journée...(même si elle est pas sombre!) je vais te rendre visite souvent et quand j'aurai un blog digne de ce nom. Je l'ai créé hier soir! (sera axé recettes équilibrées, saines pour toute la famille, goûters,... pour apprendre aux enfants la vraie nourriture sans se prendre la tête avec des recettes compliquées!). Et aussi, bien sûr, le challenge d'être une mère heureuse, avec enfants, chiens, chats, et bien sûr mari (qui demande 7 heures de boulot en plus par semaine, je l'ai toujours pensé et enfin je le vois écrit! Merci!!!). Je croyais que j'étais une épouse indigne avec de telles pensées, mais non!!! Je vais en parler sur mon blog, tiens! Ca fera plaisir aux copines. Ahh non, elles sont toutes divorcées :o(

Merci, merci et merci pour cette bouffée d'air qui entre dans ma vie ce jour ;o)
Petronille qui pétille!!! (de Suisse, sur les bords du Léman)
PS: En plus, j'adore Paris, j'y viens aussi souvent que possible, alors, via ton blog, je palpe l'air de la capitale!

Guylaine 10/10/2008 12:49


Salut Pétronille au prénom pétillant !
Merci pour ce mot sympa et intéressant. Le grand air de Suisse pourrait nous faire le plus grand bien !
A très bientôt...


Didou 10/10/2008 10:25

Bon, moi aussi j'adore le mc do, et moi aussi j'essaie d'y aller le moins possible. Ton histoire est terrible et me rappelle un petit "monstre" de 3 ans, déjà obèse à son âge (mais quand je dis obèse je dis vraiment obèse) et qui n'a pas hésité une seule seconde à demander directement à des jeunes filles qui attendaient derrière sa mère à la caisse un carambar parce qu'elles en mangeaient... quand j'étais petite, je lorgnais dessus oui, mais je n'aurais jamais osé en demander... IL était 13h30 et la mère qui dit "tu as encore faim après le mc do ?" et zou, voilà le gamin qui venait juste de s'empiffrer avaler deux gros carambar coup sur coup... ça fait peur quand même non ?

Guylaine 10/10/2008 12:47


Oui, là, quand même, c'est visible : le problème est du côté de la mère !