Comment faire pour la conserver au fil du temps ?

Publié le par Miss Desperate

Leçon numéro 5

Suite des autres
leçons pour vous, les hommes, donc.



L'amour, ça se travaille. Eh oui, ça prend la forme d'une lutte contre le quotidien dont la rugosité fut si bien décrite par le film « Le chat », interprété de manière magistrale par Jean Gabin et Simone Signoret. On remonte loin dans le temps cinématographique. Comme quoi, l'affaire n'est pas nouvelle.

Comment faire pour la conserver au fil du temps ?

D'abord, c'est une question à se poser avant qu'elle ne se pose toute seule. C'est à dire que si vous vous la posez une fois qu'Elle s'éloigne déjà, c'est un peu tard.

Ensuite, il y a deux visions du monde sur la question.

La conception ultra rationaliste, voire scientiste. Menée d'une main de fer par la scientifique Lucy Vincent. La théorie de cette neurobiologiste est très simple, finalement : l'amour est une affaire de chimie et donc un processus chimique de courte durée.

Elle détaille la mécanique biologique du coup de foudre dans un livre effarant paru en 2004, "Comment devient-on amoureux ?".

Inutile de dire que je fais partie de la vision du monde opposée. Celle qui accepte les faits objectifs de la science mais qui refuse catégoriquement le quantifiable à outrance, l'évaluation sans fin, le rationalisme pur et dur, bref, le scientisme. Ayons donc la faiblesse de croire que l'amour est une affaire d'esprit autant que de corps.

Il n'empêche que l'anti amour par excellence s'appelle la routine et le quotidien, affaire triviale par essence.

Pas besoin de grands moyens pour chambouler ce quotidien.

Un parfum par ci, un dîner au restau par là, une petite robe, une petite attention. Bref de la tendresse. C'est déjà un début.

Voilà la base.

Si vous êtes englués jusqu'au cou dans cette routine jusqu'à ne plus avoir de conversation autre que celle liée à ce quotidien là, pas d'autre solution que celle de la rupture. Pas la rupture avec elle, mais bien avec le quotidien.

Et c'est reparti pour un tour.

Pour en savoir plus sur ces fameux phéronomes qui nous gouvernent.


 




Crédit photo : photo-libre.fr



Publié dans Pour vous - les hommes

Commenter cet article

paul 05/10/2008 10:01

Je suis entièrement d'accord avec toi. L'amour est beaucoup plus que de la chimie. Certes, il induit peut-être des modifications de ce genre dans notre physiologie, mais c'est plus profond. Quand à la routine, l'expérience que j'ai acquise de mes 25 ans de vie à deux vont aussi dans ton sens.
Si je peux me permettre, j'ajouterai qu'il faut garder le dialogue. Ne jamais laisser quelque chose enfoui en soi car lorsqu'il ressortira, ce sera toujours au plus mauvais moment. J'ai vécu 25 ans de bonheur principalement grâce au dialogue. Il faut toujours parler, dire ce qu'on pense, ce qu'on veut, même si parfois, sur le moment, ça ne fait pas plaisir. Dans tous les domaines.
paul

Guylaine 05/10/2008 10:33


Mais bien sûr... Où avais-je la tête ? Le dialogue est primordial. ça c'est sûr...



eleonore 05/10/2008 07:24

J'adore tes billets...surtout que j'adore ce genre de lectures...j'ai tout une belle rangée dans mon armoire qui en parle..et horrible la routine...je suis d'accord avec toi...sinon il se sauve et tant pis pour nous...Bon dimanche

Guylaine 05/10/2008 08:59


Aaaah, routine quand tu nous tiens....